© 2015 par Compagnie Le Compost. Créé avec Wix.com 

38 rue de la Goutte d'or 02130 Fère-en-Tardenois

  • Facebook Clean

Parcours découvertes proposés aux lycéens de la région Hauts de France, avec le concours financier de la Région. 

Le projet passe par une sensibilisation à la langue des signes grâce à une rencontre avec un comédien sourd et une interprète en LSF devant la classe concernée par le parcours découverte. Le projet génération solidaire s'inscrit dans une démarche d'apprendre à connaître l'autre et comprendre le monde du handicap, plus particulièrement celui de la surdité. La compagnie le compost propose aux élèves de se sensibiliser au langage du corps et de se familiariser avec ce mode d'expression à travers différentes techniques de jeu (jeu masqué, burlesque, mime). Comment un coprs silencieux peut-il s'exprimer, se faire comprendre? Comment prendre confiance en l'autre? Chercher à mettre son coprs en action, observer les autres, comprendre les différences et les accepter. Les élèves apprennent au fil des séances des mots de base en langue des signes par le biais du théâtre.

Ce projet met l'accent sur la nécessité d'apprendre aux jeunes les nouveaux besoins de la société: entraide social, aide à la personne. Ce projet peut faire naitre des vocations ou une envie particulière chez les lycéens de travailler dans le domaine social. 

Lors des ces séances de pratiques théâtrales nous travaillons autour du coprs silencieux, de l'expressivité corporelle, du mime, du théâtre gestuel et de l'handicap . Les élèves sont amenés avec les comédiennes et metteurs en scène Cécile Morelle et Zelda Perez a observer l'autre, improviser, gérer l'espace et s'ouvrir aux autres, prendre confiance en soi, réussir à s'engager physiquement et développer son imaginaire. 

Établissements participants au projet : Lycée Jean de la fontaine de Château-Thierry, Lycée Sainte Sophie de Bohain en Vermandois, Lycée Marquenterre de Rue. 

Parcours découvertes proposés aux lycéens de la région Hauts de France, avec le concours financier de la Région. 

Dans une démarche à la fois citoyenne et pédagogique, les élèves sont invités à rencontrer des personnes âgées de la maison de retraite de leur ville. Ils sont amenés à recueillir la parole de ces personnes sur des sujets divers : leurs souvenirs marquants, la manière dont ils ressentent les atteintes de l'âge, leurs chagrins et leurs joies, leurs espoirs.

Cette parole est mise en forme dans le cadre d'ateliers d'écriture puis mise en voix lors d'une présentation. Pour le préparer, les élèves participent à un atelier de pratique avec Cécile Morelle. Les élèves construisent un personnage, portrait d'un petit vieux. Avec son propre personnage, l'élève joue avec les acteurs du spectacle ÉCHAFAUDAGE, ils improvisent ensemble. 

 

Le travail d'atelier porte sur l'appréhension du corps âgé, un corps ralenti, entravé, empêché; sur des question de rythme du mouvement, de la parole; sur la perception de l'espace et sur le jeu masqué. 

Établissements participants au projet : Lycée Jean de la fontaine de Château-Thierry, L'EREA de Saint Quentin, Le Lycée Edouard Gand d'Amiens.