top of page

DANS DE BEAUX DRAPS

Performances contées
Collecte de tissus et récits associés
(en lien avec la résidence longue d'implantation sur le territoire)
3-silhouette-DDBD.jpg

En création - 2023 - 24

Performances participatives

durée variable selon les performances.

Formes pour deux conteuses-comédiennes et un artiste pluridisciplinaire invité.

“Être dans de beaux draps, essuyer sa colère, se draper de mystères”... “Dans de Beaux Draps” est une collecte d’armoires et de mémoires imaginée par les conteuses Laetitia Troussel-Luber et Cécile Morelle. En ouvrant les portes des histoires de familles oubliées au fond des armoires, nous les confrontons aux contes populaires et aux paroles quotidiennes pour libérer la parole, créer des rencontres et écrire de nouveaux récits. 

 

LE FORMAT

Le format est une performance participative qui repose sur la collecte de tissus et des récits qui y sont associés. Un dispositif de collecte et de raconté est déployé in situ pour recueillir des textiles ménagers, des témoignages, et créer la rencontre entre deux conteuses et un public. 

 

Les récits quotidiens ainsi collectés sont transformés au contact de contes populaires de la localité pour créer de nouveaux récits. Les tissus collectés alimentent, eux, une architecture de cabane qui s’étoffe au fil des rencontres. A l’intérieur, ces nouvelles histoires sont racontées au public dans une intimité immersive. Des artistes sollicités ponctuellement pour sont invités à se servir de la cabane comme d’un théâtre ou d’une page blanche : broderie, teinture, musique, vidéo-projection, banquet… tout est permis.

 

La participation du public est au cœur de la création de la performance, aussi bien dans sa dimension matérielle que narrative. L’écriture et la forme se redéfinissent donc à chaque représentation en fonction du terrain de jeu et des participants.

Dans de Beaux draps se destine principalement aux lieux non-dédiés, de vie quotidienne comme les places du village, les marchés, les lavomatiques, les manufactures, les centres sociaux ou encore les musées.

La participation du public de Dans de beaux draps est au coeur du processus de création et d’écriture du spectacle. De ce fait, chaque représentation sur un terrain donné implique systématiquement des temps de rencontre et de transmission auprès de la population locale, pour collecter matériaux et histoires.  

  • Atelier de collecte: temps d’échange et de collecte autour des histoires de famille et de la vie quotidienne, en se basant sur un tissu apporté par le.la participant.e.

 

  • Activations artistique autour des draps: les artistes pressentis pour intervenir sur/dans la cabane de draps peuvent également être des amateurs: chorale locale, associations de cuisine, de couture, passionnés et experts.

Une édition de la première mouture de la collecte de tissus et récits associés est consultable en ligne 

Un premier podcast des témoignages récoltés au marché, au Emmaüs et à la recherche d'un lavoir dans l'Oise est disponible en ligne.  Il a été monté par la radio R22.

 

Quelles histoires se nichent dans le pli des draps ? Dans la tâche sur cette nappe ? Dans l’accroc de ce rideau ? Du lange au linceul, le tissu nous colle à la peau. Première frontière entre « moi » et le monde, il nous emmaillotte, capte nos humeurs, attrape les odeurs, emmagasine nos souvenirs. Et si nous le faisions parler ?

 

Nous sommes conteuses ; nous aimons les tissus ; nous aimons les histoires : un peu trop. Il y a quelques années, nous avons entamé une quête sans fin, et qui n’en appelle aucune : partir à la recherche de tissus et des histoires qui y sont associées. Le but ? tisser des liens. 

 

Auto-proclamées chiffonnières de l’intime, nous roulons notre baluchon de ville en village pour renifler vos placards, ausculter vos taies d’oreiller, ouvrir vos armoires-mémoire. Depuis, nous croulons sous le linge et les récits, et nous en sommes ravies.

 

LES ACTIONS CULTURELLES

RÉSUMÉ

ÉQUIPE : 

 

Texte et Jeu : Cécile Morelle et Laetitia Troussel-Luber

Dramaturgie : Zelda Bourquin

Mise en rue : Maelys Rebuttini

Chorégraphie textile : Marie-Pierre Pirson

Création sonore : Victor Donati

Broderie : Juliette Gerome

Création graphique : Philippine Brenac


Spectacle co-porté avec la compagnie Banana Tragedie
 

COPRODUCTEUR.ICE.S ET SOUTIENS DANS LES HAUTS-DE-FRANCE :

LA CROISÉE, réseau de scènes nationales et intermédiaires dans les Hauts-de-France et à Avignon : La Faïencerie, scène conventionnée de Creil, La Manekine, scène intermédiaire des Hauts-de-France (Pont-Sainte-Maxence), Théâtre du Beauvaisis, Scène Nationale de Beauvais (60), Théâtre du Train Bleu à Avignon, Le Bateau feu, scène nationale de Dunkerque, Maison de la Culture d’Amiens, Le Manège de Maubeuge, scène transfrontalière, Le Phénix, scène nationale de Valenciennes, Le Safran, scène conventionnée, Le Théâtre du Nord, centre dramatique national de Lille, Le Vivat scène conventionnée d’Armentières, L’Oiseau-Mouche (Roubaix)

DRAC Hauts de France (aide à la recherche + dispositif Plaines d’été 2022 et 2023)

CAL DU CLERMONTOIS (Clermont de l’Oise, 60) dans le cadre de la résidence longue d’implantation de territoire financée par la Région Hauts-de-France. 
LA VILLE DE FÈRE-EN-TARDENOIS (02)

THÉÂTRE DU CHEVALET (Noyon, 60)

LE BORD DE L’EAU (Margny-Lès-Compiègne, 60) - Lieu spécialisé arts de la rue.

L’echangeur, centre de développement chorégraphique national de Château-Thierry (02)

Le Compost est parrainé par le groupe ALIS - Pierre Fourny - de Fère en Tardenois.

 

COPRODUCTEUR.ICE.S ET SOUTIENS EN ILE DE FRANCE ET À L'ÉTRANGER :

Région ILE DE FRANCE (Laetitia Troussel-Luber est lauréate du Fond de la Région Île de France pour les jeunes talents FoRTE 2024 )

LA MAISON DU CONTE (Chevilly-Larue, 94)

TOIT & JOIE (bailleur social Poste Habitat, 94)

ATELIERS MÉDICIS (Clichy-sous-bois (93) - résidence Transat à Roanne, 42)

INSTITUT FRANÇAIS DE TUNIS (Villa Salammbô) 

A.E.R.I. (Montreuil, 93)

bottom of page