Solo pour la ruralité - de et par Cécile Morelle - Création 2022-23

TROUÉE, nom féminin :

Large ouverture qui permet le passage ou qui laisse voir.

LA TROUÉE, jeune femme :

 

revenant au pays et tentant de répondre à la question : pourquoi ici plutôt qu'ailleurs ?

LA TROUÉE s’interroge sur la place des corps et des paroles des femmes en milieu rural.

C’est une carte postale tantôt tragique, tantôt comique, des corps de ferme de ces régions de Cultures où la Culture serait une denrée rare.

LA TROUÉE, c’est l’histoire d’une femme qui cherche encore où se trouve son «chez-soi». 

 

Pourquoi ici plutôt qu’ailleurs ?

 

LA TROUÉE part en voyage juste à côté de chez elle.

Elle creuse des tunnels entre son passé dans un corps de ferme et les multiples ailleurs qu’elle découvre au fil des rencontres. 

Elle avale des kilomètres de paroles agricoles, de silences et de paysages boueux. 

Ici, entre les rideaux de brouillard, par l’oeilleton, on gaigne* pour savoir ce qui se passe ailleurs.

LA TROUÉE ouvre sa fenêtre en grand et invite le spectateur à venir gaigner un peu par ici.

*gaigner: observer en patois

LA TROUÉE est un projet d’écriture pour un « seule en scène ».

LA TROUÉE est un projet d’écriture in situ mené par Cécile Morelle, petite fille de paysanne. 

Théâtre documentaire un peu particulier, je cherche à "fictionner" le réel en réalisant une série de rencontres paysannes. Ce spectacle s’écrit sur les routes, par l’exploration de mon corps s’inscrivant dans les paysages traversés, au cœur même des corps de ferme. 

 

Ma grand-mère n’est jamais partie de sa ferme, quand elle ouvre sa fenêtre, elle dit qu’elle voyage.

LA TROUÉE tente de donner voix à plusieurs fenêtres : celle de mon enfance à la ferme, celle des « femmes de » paysans, celle d’une terre devenue étrangère : la terre paysanne 

En résidence d'écriture longue, Cécile Morelle et Lucile Corbeille vont sillonner les routes pour rencontrer des femmes agricultrices, des femmes rurales, des femmes de ... paysans, femmes d'...agriculteurs, femmes de...maraichers, des femmes souvent dans l'ombre de leur mari, pour écouter leurs silence et comprendre leurs métiers. 

Lucile Corbeille les écoute du coin de l'oeil, appareil photo en main, tandis que Cécile Morelle ose poser les questions. 

Ces rencontres photographiques en campagne donneront lieu en parralèle à la création théâtrale à la publication d'une bande dessinée sur la place et la parole des femmes dans le monde rural. Une bande dessinée leur donnant voix. 

© 2015 par Compagnie Le Compost. Créé avec Wix.com 

38 rue de la Goutte d'or 02130 Fère-en-Tardenois

  • Facebook Clean